Mon voyage en Patagonie

Perito Moreno

Depuis ce reportage que j’avais vu à la télé sur la Patagonie, je n’avais plus qu’une idée en tête, partir à la découverte de cette terre sauvage à l’autre bout du monde. Et comme c’est une destination lointaine, quelques mois m’ont été nécessaires pour préparer le voyage.

Comment se rendre en Patagonie ?

Le grand inconvénient avec ces destinations aux antipodes du continent européen, c’est qu’il n’y a pas de vol direct au départ de la France. Ce type de voyage ne s’improvise donc pas, mais nécessite au contraire un minimum d’organisation. Dans tous les cas, quelques mois d’attentes ne me dérangeaient pas car, pour payer mon séjour, je devais trouver le financement nécessaire. Après quelques hésitations, j’ai souscrit un prêt personnel auprès d’un organisme de crédit. Si vous voulez en savoir plus sur leur offre, rendez-vous sans plus attendre sur leur site.

Fort heureusement, avec Air France, j’ai pu choisir un vol direct reliant l’Hexagone à Buenos Aires. Je n’avais donc que cette escale obligatoire dans la capitale de l’Argentine avant de rejoindre la Patagonie. Prévoyez déjà près de douze heures de vol. Une fois sur place, vous avez le choix entre voyager en bus ou en bateau pour arriver à destination.

Les sites à voir à tout prix

La Patagonie est une contrée encore très sauvage, miraculeusement préservée de l’urbanisme et des dégradations humaines. Ne vous attendez donc pas à vous retrouver face à des bâtiments architecturaux historiques. Cette destination est surtout préconisée pour les personnes aimant la nature et les grandes espaces. Les curiosités naturelles n’y manquent pas, et l’une des plus impressionnantes parmi ces sites est le Perito Moreno, dans le parc national des Glaciers.

Inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO, ce glacier de 250 kilomètres carrés est une pure merveille de la nature. Des trekkings y sont organisés pour les inconditionnels des sensations fortes. J’ai essayé et adoré. Par la suite, je me suis rendu au Parc National Los Alerces. Cette forêt vierge millénaire abrite une faune et flore endémique. Vous pouvez choisir la randonnée pour partir à la découverte de ce site naturel, ou vous pouvez opter pour une croisière fluviale sur le lac Futalaufquen.

La Terre de Feu

Ushuaïa

Mon périple en Patagonie s’est achevé à Ushuaia. Cette région serait la ville la plus australe du monde, de par sa proximité avec l’antarctique. Dans tous les cas, la capitale de la Terre de Feu est tout simplement une destination aussi surprenante qu’époustouflante. Et miracle, à la différence des autres provinces de la Patagonie, les infrastructures hôtelières y sont excellentes. Quoi qu’il en soit, j’ai bien choisi la bonne période de l’année pour m’y rendre.

En janvier, les journées y sont effectivement plus longues, mais le climat reste froid. N’oubliez surtout pas vos vêtements chauds. Sinon, mon grand coup de cœur va au Mundo Yamana, un musée consacré à la civilisation de la première population de la Terre de Feu. Autrement, pour les parcs naturels, je vous recommande le parc national Tierra del Fuego. Vous pouvez y découvrir des vestiges Yamanas. Et pour les inconditionnels du raid en VTT, je leur recommande Cerro Martial et Cerro Castor. Et puis, bien sûr, ne manquez pas de goûter à la cuisine locale.

Écrit par Tony le dans Mes amis racontent

Un petit partage ?

Donner votre avis

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : tdktfaiuvf